Grand Matabiau quais d’Oc a fait de la lutte contre le réchauffement climatique un de ses axes majeurs. Cette volonté repose d’abord sur la priorité donnée à une mobilité plus vertueuse sur le plan écologique et à des actions concrètes de réduction de l’empreinte carbone des quartiers concernés.

Le projet fait aussi la part belle à la préservation, à la valorisation et à la multiplication des espaces verts, à l’image de la réhabilitation des berges du canal du Midi ou encore à la plantation de plus de 700 arbres et à la création de 4 hectares de parcs et jardins de pleine terre.

Image Canal du Midi

Mobilités : de vraies alternatives à la voiture !

Grand Matabiau quais d’Oc offre une alternative à l’utilisation de la voiture individuelle grâce à son pôle d’échanges. L’offre consiste à concentrer tous les modes de déplacement afin d’offrir un maximum de latitude aux voyageurs : trains, métro, bus, taxi, vélo et marche, le tout dans un environnement modernisé et sécurisé. Le bénéfice est immédiat en matière de lutte contre le réchauffement climatique : un trajet en métro permet d’éviter 98% des émissions par rapport à une voiture pour une distance équivalente. Une automobile a également 10 fois plus d’impact environnemental que le bus. Les bienfaits pour la planète sont encore plus forts avec le vélo et la marche. Utiliser les mobilités douces joue aussi sur notre pouvoir d’achat puisqu’elles sont 7 à 8 fois moins coûteuses que la voiture. Elles s’avèrent également bonnes pour la santé puisqu’elles génèrent une activité physique. 

Source : agirpourlatransition.ademe.fr

  Station de Marengo : Trajet en métro contre le réchauffement climatique

Aménagement de la ville : l'environnement à tous les étages

La ville durable impose de prendre en compte l’empreinte écologique des quartiers, notamment dans la maîtrise des déchets et des ressources, et la production d'énergie renouvelable. Les acteurs du projet ont privilégié à ce titre les techniques et matériaux d’écoconstruction à faible nuisance et les plus performants énergétiquement. Une attention toute particulière est aussi apportée à l’implantation et à la configuration des logements, des bureaux et commerces. Des paramètres bioclimatiques (orientation des vents et exposition au soleil) sont pris en compte dès la conception architecturale des édifices, tout comme le confort thermique des espaces, ou encore l’ambiance paysagère depuis les balcons pour apporter un agrément visuel résident. La ventilation naturelle des logements fait aussi l’objet d’études approfondies. 
Le confort d’été doit être pris en compte dans la conception des espaces publics : végétalisation des places, rues ombragées, etc Autant d’efforts sur le plan environnemental qui valent à Grand Matabiau quais d’Oc d’être labellisé écoQuartier.

La place Arago Avant et Après

Place Arago en travaux

Place Arago après les travaux