Concertation volontaire
Terminée
Région Occitanie
Du
11/10/2023
au
31/01/2024

Le concours d’architecture pour la réalisation du futur Pôle d’Échanges de Matabiau Gares a été lancé début 2023 et entre aujourd’hui dans la phase d’analyse des projets.

5 équipes sont en lice pour réaliser ce nouvel équipement public exemplaire, qui vise à améliorer le confort des usagers, faciliter l’accessibilité des quartiers alentours et développer les mobilités douces. Le projet comprend une vaste Halle des Transports pour connecter la gare ferroviaire et les lignes de métro, une VéloStation de 1 000 places et un immeuble régional de bureaux.

Participez à l’analyse des 5 projets architecturaux et éclairez le choix du jury avec votre avis citoyen. Cette démarche d'analyse participative se déroulera en 4 temps :

  • Une réunion de lancement a eu lieu le mercredi 11 octobre 2023, de 18h30 à 20h30, à l'Hôtel de Région à Toulouse. 
  • Un atelier d'analyse le jeudi 9 novembre 2023
  • La lecture des avis citoyens au Jury de sélection du projet fin novembre 2023
  • Une réunion de présentation du lauréat début 2024

 

Le projet en bref

Le 18 janvier 2023 et au travers de ses maîtres d’ouvrages délégués, Europolia et l’Agence Régionale Aménagement Construction (ARAC), la Région Occitanie a lancé l’avis d’appel public à concurrence portant sur la réalisation de l’ensemble immobilier du Pôle d’Echanges de Matabiau Gares à Toulouse. Un projet qui vise à ouvrir la gare Toulouse Matabiau sur l’ensemble de la ville, pour en faire le cœur des mobilités durables et accueillir plus de 150 000 voyageurs par jour à horizon 2032, contre 50 000 aujourd’hui.

Faisant partie intégrante du grand projet d’aménagement urbain et d’amélioration des mobilités, Grand Matabiau quais d’Oc, ce nouveau pôle d’échanges de dimension nationale et régionale, implanté sur le secteur Marengo, participe à renforcer l’attractivité du territoire, à améliorer l’intermodalité, la qualité de vie, l’accessibilité des quartiers alentours, et la connexion au centre-ville de Toulouse.


Une opération emblématique et exemplaire

Conçu comme un équipement d’intermodalité, le Pôle d’Echanges ouvre la gare à 360°, valorisant les connexions vers les quartiers existants. Il permettra d’améliorer le confort des voyageurs et d’accueillir de nouveaux usages sur le secteur. 
L’opération s’inscrit dans une démarche environnementale vertueuse, en renforçant les fortes ambitions environnementales rattachées au projet Grand Matabiau quais d’Oc. Dans une logique d’atténuation et d’adaptation au changement climatique, le projet déclinera la stratégie Région à énergie positive et vise une triple certification Bâtiment Durable d’Occitanie (BDO), Biodiversité Effinature et HQE Infrastructure. Les orientations environnementales de l’opération s’inscrivent également dans la stratégie nationale bas-carbone et répondent aux défis métropolitains du Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET).

Par sa situation – à l’entrée des faubourgs Est de Toulouse face aux bâtiments de l’arche Marengo, aux portes du centre-ville, en surplomb du faisceau ferré et de la gare historique de Matabiau – le PEM se doit d’être un objet urbain contemporain, aux qualités architecturales majeures, en interaction fine avec l’espace public et le bâti environnant. Un bâtiment repère, lumineux, à même d’apporter une expérience unique et singulière à ses usagers.

 

La transformation de la Gare Matabiau en un ambitieux Pôle d’Échanges

Le projet Grand Matabiau quais d’Oc a été initié en 2007, avec la réflexion lancée sur la reconfiguration de la gare Matabiau et la requalification des quartiers adjacents dans la perspective de l’arrivée de la ligne à grande vitesse (LGV).

Grand Matabiau quais d’Oc vise à créer, au titre de son ambition relative aux mobilités, un grand Pôle d’Échanges contemporain, confortable et accessible, aux portes du centre-ville de Toulouse.

Ce nouvel équipement sera dimensionné pour répondre à l’augmentation continue des flux de voyageurs (à terme 150 000 voyageurs par jour), notamment avec la mise en service de la 3ème ligne de métro de la métropole en 2028 et l’arrivée de la LGV entre Bordeaux et Toulouse à l’horizon 2032.

Au regard des spécificités du projet d’aménagement, notamment du secteur Marengo, il est apparu à la Région Occitanie et à Toulouse Métropole, la nécessité d’appréhender la mise en œuvre de cet équipement de manière globale et cohérente, faisant émerger l’opportunité de développer une opération d’ensemble, intégrant :

  • Une Halle des Transports. Cœur du futur Pôle d’Echanges et de l'intermodalité sur le secteur, telle un trait d’union entre les aménagements urbains et les équipements de transports. Déployée sur plusieurs niveaux, elle connecte l’environnement ferroviaire, les lignes de métros (A et future ligne C), la gare bus, une nouvelle Vélostation, l’ensemble des aménagements urbains de surface déployés sur l’espace public, ainsi que les ouvrages de stationnement du secteur. La Halle des Transports, financée par la Région Occitanie, accueillera également services et commerces destinés aux voyageurs et aux riverains.
  • Une Vélostation. Un équipement de type parking à vélos de 1 000 places, financé par Toulouse Métropole, proposant aux usagers des services en utilisation autonome ou prestations de réparation. Un espace dédié d’information et de services vélos y sera implanté.
  • Un immeuble régional de bureaux. La Région Occitanie souhaite construire des bureaux en surplomb de la Halle des Transports, afin d’y installer des services publics et/ou organismes à vocation régionale. 

 

La démarche de concertation sur le projet

La Région Occitanie a choisi d’associer tous les riverains et usagers (train, métro, etc…) à l’élaboration du programme de la halle des Transports dans le cadre d’une démarche participative qui s’est déroulée en 3 temps, sur les années 2021-2022 :

  • La 1ère phase, entre novembre 2021 et février 2022, a permis de constituer un “réservoir d’idées”, grâce à une enquête en ligne. Celle-ci a servi de socle aux étapes suivantes de concertation ;
  • La 2ème phase, en mars 2022, a consisté à la co-construction des scénarios de la future Halle des Transports avec 3 équipes de citoyens volontaires, sur la base des résultats de la phase précédente ;
  • La 3ème phase, en avril 2022, a permis de tester les 3 scénarios élaborés lors des ateliers participatifs directement auprès des usagers en gare et d’affiner les attentes prioritaires pour les différents étages de la future Halle des Transports.

Cette démarche aura permis d’intégrer les grandes orientations issues de la concertation dans le cahier des charges qui a été transmis aux architectes pour concevoir le futur bâtiment. Elle aura également permis de mettre en évidence la création d’une liaison directe entre la Halle des Transports et la Vélostation sur le futur parvis Marengo.

Pour en savoir plus sur la concertation sur la Halle des Transports, cliquez ici.

Aujourd'hui, s'ouvre une nouvelle phase de concertation innovante, proposant aux citoyens de participer à l'analyse des projets architecturaux du Pôle d’Echanges, afin de produire un avis citoyen pour éclairer le choix final du Jury. 

 

Données-clés

Ensemble immobilier du Pôle d’Échanges Multimodal du Matabiau Gares  

  • La Halle des Transports (4 400 m²)
  • Une Vélostation de 1000 places (1 600 m²)
  • Un immeuble régional de bureaux (6 360 m²)

Maître d’ouvrage : Région Occitanie

Maîtres d’ouvrages délégués : Europolia et l’Agence Régionale Aménagement Construction Occitanie (ARAC)

Budget prévisionnel des travaux : 65 millions d’Euros HT (Région 94%, Toulouse Métropole 6%). L’opération bénéficie d’une subvention de l’Etat à hauteur de 1,2 million d'Euros dans le cadre de l’appel à projets sur les pôles d’échanges multimodaux.